see url Article dans la Newsletter de la FFAMHE

Un petit article au sujet de la hache d’arme a été publié dans la 15° newsletters la fédération : http://www.ffamhe.fr/archivesNL/Bulletin_des_AMHE_04_2014.html

Un petit pas vers des projets plus grands encore !

Stage de Hache Noble avec les Compagnons d’Armes de la Tour d’Auvergne

photoG_0059Un stage au sujet du maniement de la hache en armure avec des pratiquants en armure : fait! Depuis le temps que l’on souhaitez le faire !

 Ce dimanche 9 mars, dans la salle d’arme de la Tour d’Auvergne à Paris, l’association C.A.T.A. (Compagnons d’Armes de la Tour d’Auvergne) a ouvert ces portes à un stage de hache noble. Une matinée d’exercices et de techniques sans armure permettait de découvrir la gestion de l’estoc et du tour de bras avec la liberté de mouvement du duel non armuré. Puis une pause méridionale bien mérité et conviviale a laissé le temps aux pratiquants d’endosser les armures. Du coup au programme de l’après midi revint l’estoc mais avec des techniques totalement différentes de celles du matin, port de la protection oblige. Puis nous avons étudier les nuances du tour de bras et les différences de distances qu’impliquait notre lourde carapace.

L’intense activité physique nous a tous conphotoG_0018duit aux dernières limites de la fatigue, au point de n’avoir plus aucun volontaire pour le traditionnel « sparing ». C’est donc après s’être soulagé de notre vingtaine de kilo d’acier que nous avons pu reprendre dans le calme un dernier exercice de mémorisation afin de résumer cette riche journée.

Bref, une super journée à remettre avec des gars vraiment ouverts, curieux et sympa. Merci à eux !

Stage AMHE 2014 Oberhausbergen

 Oberhausbergen1Un gaucher et un droitier, plus le tour de bras… et ben ça a beaucoup plu aux participants du 10° rassemblement AMHE de Strasbourg. Et pour fêter cet anniversaire le sujet du stage fut ambitieux : « les armes d’hast » !

 Ce week-end du 1° et 2° mars 2014, la hache noble a ouvert le bal en balayant toutes -ou presque- les sources médiévales traitant du tour de bras d’un gaucher à un droitier et inversement. Au programme : un léger échauffement physique (le plus dure était cérébral), de la technique, encore de la technique et de l’expérimentation. A ce sujet, les participants ont su se montrer très imaginatif ! (il ne reste plus qu’à revoir toutes ces bonnes idées dans un entraînement prochain).Oberhausbergen2

En parallèle à cette atelier, dans la salle se trouvait le combat à la lance à cheval (avec des bancs roulants en guise de chevaux). Dans la journée, s’est déroulé un autre atelier au sujet de la hache en même temps qu’un atelier sur la faux puis un au sujet de l’assaut à la demi-lance avant de terminer par une conférence au sujet de Pietro Monte. Le dimanche se sont enchaînés les ateliers sur la grande pique en parallèle à la lance de cavalerie XIX°, avant de terminer l’après midi avec la hallebarde.

Bref, encore un excellent week-end en compagnie d’AMHEur sympa et compétents dans leur domaines.

Nous y étions : AMHE IDF 2013 !

 Cette année encorHZ1C0462e, nous avons tiré un grand plaisir de l’événement des 19 et 20 Octobre à L’Isle Adam.

Revoir et discuter avec des connaissances et des connaisseurs a pris autant de temps que les ateliers suivits. D’ailleurs parlons de quelques ateliers. Il y avait tout d’abord celui présenté conjointement par Gaëtan Marain et Gilles Martinez, présentant non pas des techniques mais des exercices d’entraînements, une nouveauté à voir. Malheureusement, dans le même temps se déroulait celui de Jean-Pascal Esparceil sur la lutte à l’épée-bocle… il faut parfois faire des choix difficiles.

Le samedi après midi : arme d’hast ! Entre la hallebarde renaissance présentée par Simon Blanchet, dont on retiendra le déplacement en triangle, étrange mais terriblement efficace… et la hache d’arme décortiqué par votre serviteur (à savoir le rédacteur de l’article).

Le dimanche fut plus calme, non pas en termes de planning d’activité, mais en terme d’investissement personnel. Avec l’arrivée de Daniel Jaquet et de son livre fraîchement édité : « L’art chevaleresque du combat », ainsi que de grandes discussions, il ne restait plus beaucoup de temps pour les activités proposées. Enfin si, une tout de même : la faucille de Lutz Horvath . Après que le GRAMHE ai un peu travailler sur cette arme cet été, il aurait dommaAMHEIDF2013 Dimanche-groupege de ne pas participer à cet atelier qui posait beaucoup de questions… mais pas toujours les réponses. Quand même à quoi et à qui peut bien servir un livre de combat à la faucille ? Ben comme le dit l’instructeur, on ne sait pas ! Tout est dit.

Tout est dit, pas tout à fait. Il manque une chose, un grand merci aux organisateurs (et amis) de l’événement.

Photographies de Yann Dbs

Fête médiévale de Crest

 Crest 2013 BenoitLes 18 et 19 mai 2013, le GRAMHE est venu renforcé les rangs de l’association EPEE médiévale à Crest. Sur deux après midi, nos groupes ont su, avec convivialité, additionner leurs compétences afin de présenter un démonstration d’AMHE. Au programme étaient la dague, l’épée-bocle, l’épée longue, le bâton et la hache noble.

Il fallait également compter sur un stand de présentation de l’herboristerie au Moyen Age sur lequel se tenaient les plantes fraîches en pot et d’autres extraits secs accessibles au public.

Crest 2013 (3)

 La pluie n’a pas décourager les curieux qui sont resté voir les démonstrations puis discuter autours du ratelier ou du stand d’herboristerie.

 Je conclurai donc par une remarque personnelle : A refaire !

Crest 2013 (2°

Le GRAMHE présent aux AMHEIDF du 20 et 21 octobre 2012

Le GRAMHE en partenariat avec la Compagnie Saint Guilhem, a eu l’honneur d’être invité à présenter un atelier sur la Hache noble au stage d’AMHE d’Ile de France 2012 à L’isle Adam.
Ce stage organisé par le CREATIF regroupait tous les passionnées d’arts martiaux historiques européens autours d’ateliers diverses et variés, balayant les grandes périodes historiques.


Tous à vos manuscrits !

Début de journée, les organisateurs annoncent l’échauffement. Une heure plus tard, le temps est venu aux élèves de choisir les ateliers et leur instructeur en fonction de ce qu’ils veulent apprendre. Au programme : épée longue selon lichtenauer, épée-bocle ou I 33, lance – bouclier, dague et autre fioriture tel le coup foireux de Paul Hector Meyer.

C’est dans ce cadre que le jeune magister Steve Planchin, principalement élève du maître germanique Talhoffer et d’un maître anonyme bourguignon, pris sous sa coupe les étudiants qui voulaient suivre son analyse comparative de divers manuscrits.

En parcourant trois ouvrages de Talhoffer (de 1467 , de 1459 et de 1443 ou Gotha), le Jeux de la Hache et l’Anonyme Bolognais (Ms346 Raven), les participants ont pu découvrir, selon le contexte civil ou armuré, les différentes saisis de la hache. Il en découlait quelques nuances dans les techniques de combat présentés, que les intéressé n’ont pas hésité à tester l’arme à la main.

Ce grand rassemblement d’AMHE c’est clôturé avec une dernière photo souvenir.

Le G.R.AM.H.E et la Nuit du Feu.

Le G.R.A.M.H.E à prit part à l’animation de cette soirée sur le thème de FEU proposé par le Musée archéologique et d’Histoire Naturel de Nîmes, lors de la manifestation européenne, de la Nuit des Musées qui a eu lieu le 19 mai 2012 ,en proposant une démonstration de forge.

C’est dans le prestigieux cadre du cloître du Musée de Nîmes que Steve Planchin a animé pour le plaisirs des plus petits comme des plus grands une démonstration de forge.
Il a réalisé une « umbo  » (Partie métallique au centre d’un bouclier) et un chausse trappe.
Les enfants ont pu prendre part à là réalisation de ces objets en actionnant le soufflet et en apprenant les bases de la forge sous la houlette du jeune forgeron.
Ainsi ils ont pu repéré la couleur rouge du fer, indiquant que celui-ci peut être travaillé, et découvrir de près le travail de forgeron.

C’est plongé dans cette atmosphère de feu et au rythme des marteaux que le G.R.A.H.M.E a réalisé sa première intervention en publique.

Texte et photos de Elodie Morel